Julien Hamelin et son documentaire : Le Venezuela, la ferme aux crocodiles

"C’est  un tournage qui a été difficile à organiser, il a fallu se caler sur des emplois du temps bien différents et surtout sur les périodes de reproduction des crocodiles. Nous sommes donc partis en Mai 2016 et avons travaillé avec des personnes locales, très agréables et professionnelles. Ces personnes ont été présentes du début à la fin du tournage. Un producteur local nous a également  accompagné et a su nous faire découvrir la culture et la beauté du pays qu’est le Venezuela malgré le contexte économique actuel. Tous se sont montrés très coopératifs. Au delà du sujet principal, il en ressort un aspect humain, social, collectif et culturel…  c’est ce qui m’intéressait le plus.

Le documentaire a été tourné dans une ferme privée au Venezuela. Les propriétaires ont décidé, il y a quelques années, d’en dédier une partie aux crocodiles de l’Orénoque et plus particulièrement à sa reproduction. En effet, les bébés crocodiles ne peuvent se défendre et sont des proies faciles pour les prédateurs, y compris les humains : 90% des crocodiles meurent avant l'âge d'un an. La ferme lutte contre la disparition de ces crocodiles et leur permettent de subsister. Le point culminant du documentaire est donc la libération des jeunes crocodiles dans le fleuve après un an en captivité.

La relation avec Coopetic s’est avérée pour le coup administrative et juridique. La structure a su m’épauler dans toutes mes démarches et m’offrir un statut plus agréable. 360° Géo étant produit par une société de production allemande, mon statut était assez bancale. C'est pour cela que j'ai fait appel à Coopetic. Tout s'est très bien passé, j'ai pu réaliser ce film dans les délais et sereinement."

 

 

Log In or Sign Up